17
Oct

Inondations au Népal: rapport de mission

Les inondations et glissements de terrain qui ont eu lieu au Népal en Inde et aux Bangladesh au mois d’Août ont engendré un bilan très lourd : 700 morts, des milliers d’infrastructures détruites et des dizaines de milliers de déplacés. Au Népal où nous agissons, nous avons mis en place, en collaboration avec une ONG locale HDSN (Health and development Society Nepal) qui coordonne les actions, une aide pour répondre aux besoins.

 

Voici le détail de notre action au Népal qui a consisté à mettre en place des camps de secours et camps médicaux dans les zones touchées par les inondations.

 

Rapport du 16 Août 2017

Les pluies abondantes qui ont commencé le 12 Août 2017 ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans 30 districts à travers le pays. Les dommages sont humains agricoles, et les infrastructures sont lourdement touchées (maisons, routes et ponts endommagés). On estime que les pertes économiques causées par les inondations sont de même ampleur que le tremblement de terre de 2015 (environ 120 millions d’euros). Dans les zones touchées par les inondations, on constate des pénuries d’eau potable, de nourriture et plus de système d’évacuation des eaux sales. Cette situation sanitaire préoccupante engendre des diarrhées et des maux de tête chez les personnes habitants dans les localités touchées. Il n’y a pas d’électricité à l’est du Terai, mais le téléphone fixe est opérationnel. Enfin, des animaux sauvages ont péri et certains ont commencé à entrer dans des zones peuplées par les hommes. A Kailali, des crocodiles se sont retrouvés sur des terres agricoles inondées.

 

 

Les autorités Népalaise ont activé leur centre d’intervention d’urgence de la santé centrale (HEOC) et ont mis en place des équipes de coordination pour répondre aux besoins.

Parallèlement, des ONG locales et internationales ont organisé dans ces zones des camps de secours et des camps médicaux. Sauveteurs Sans Frontières a participé avec HDSN a cette mission de grande ampleur.

Dans le disctrict de Chitwan, après évaluation des besoins, des équipes ont été mobilisées dans différents domaines avec les médicaments requis. Des messages ont été diffusés autour de la purification de l’eau, la sécurité alimentaire, l’hygiène personnelle et environnementale et l’assainissement. Des tablettes d’Aquatab (pour rendre l’eau consommable) ont été distribuées.

 

Un camp de santé a été monté dans la municipalité rurale d’Aurahi (district de Siraha) où 46 patients ont été auscultés et soignés. Il y avait 7 cas de diarrhée et 39 cas de fièvres. 10 autres cas de diarrhées ont été traités dans la municipalité voisine de Lahan. Les équipes de RRT (Rapid Respons Team) ont été mobilisés. Ce centre d’information crée au Népal après le tremblement de terre de 2015 permet d’activer une chaine humaine en cas de catastrophe.

 

Globalement, Des camps de santé ont été organisés dans 9 zones touchées par les inondations et 3100 victimes ont pu bénéficier de services de santé.

 

Le programme auquel SSF a participé avait comme but principal d’apporter une aide immédiate et de faire de la prévention afin d’éviter que des maladies liées aux inodations créent une deuxième catastrophe.