08
Mar

Ferme de zoothérapie: un intérêt grandissant

Juliette Méadel, la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes en France, était la semaine du 27 février 2017 en visite en Israël pour s’informer des solutions israéliennes apportées aux victimes d’attentat. Elle a rencontré Arié Lévy, président de SSF dans un lieu emblématique du travail de l’association auprès des victimes d’attentats : la ferme de zoothérapie SSF à Sdérot. La secrétaire d’Etat a pu observer avec grand intérêt les bienfaits de cette thérapie qui soigne grâce à la médiation animale.

SSF a une longue histoire de secourisme derrière elle et il en est une qui nous a marqué par l’intensité du drame vécu, le désarroi, les solutions apportés, et enfin, la résilience et la vie. Cette histoire, celle d’Asael, nous a encouragé à utiliser cette thérapie et enfin créer une ferme de zoothérapie.

L’histoire d’Asael

Il avait 9 ans lorsqu’un terroriste a abattu sous ses yeux ses 3 frères et sa mère. Lors de cette attaque, il a été grièvement blessé et a perdu une jambe. SSF lui a sauvé la vie et l’a pris en charge lors de sa convalescence. Il a été mutique pendant un an et demi jusqu’au jour où SSF lui a fait découvrir la zoothérapie. La parole est revenue dans sa communication avec les animaux : Asael a enfin pu leur raconter son histoire.

SSF a toujours suivi cet enfant, lui a permis de prendre des cours de natation et de basket handisport dont il est champion en Israël. Il s’est marié la semaine dernière.

 

 

La zoothérapie, une thérapie qui libère

La zoothérapie est une thérapie novatrice qui se pratique en individuel ou en petit groupe (trois personnes maximum), et qui soigne à l’aide d’animaux familiers, consciencieusement sélectionnés et éduqués. Elle s‘adresse aux adultes ou aux enfant. On cherche à éveiller des réactions visant à maintenir ou à améliorer le potentiel cognitif, physique, psychosocial ou affectif des patients. Cette thérapie est très efficace et les patients retrouvent souvent le chemin de la communication et le bien-être.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les missions de SSF sont multiples: nous voulons sauver en pratiquant le secourisme mais nous souhaitons aussi réconforter et soigner des blessures psychologiques. Nous avons entrepris ce grand projet de ferme thérapeutique pour aider des enfants qui souffrent dans leur quotidien.