12
Juil

Haïti: cérémonie d’ouverture antenne SSF en pleine émeute

Haiti est un pays cher à SSF.

L’association y intervient depuis quelques années pour mener des missions d’urgence mais également des missions ponctuelles essentiellement dans le domaine de la santé et du secourisme.

Récemment, SSF a renforcé sa présence en Haïti en s’associant à une association locale CSPV (Compassion et Secours pour la Vie), une association qui œuvre tout au long de l’année dans le domaine de la santé, du secourisme et de la formation au secourisme. SSF et CSPV ont un credo fort en commun : sauver des vies à tout prix !!

Cette association comprend une centaine de bénévoles dans le domaine de la santé, elle est solide et très bien implantée. SSF s’est engagée à leur fournir du matériel de secours avancé pour les équipes de bénévoles, d’aller plus avant dans la formation avancée au secourisme de personnel de santé, et également assurer plus de suivi médical de la population grâce à son équipe de médecins bénévoles.

Pour lancer cet accord SSF-CSPV, nous avons organisé une petite cérémonie prévue à Port-au-Prince dimanche 8 Juillet 2018. Tout se préparait au mieux pour cette cérémonie avec signature de l’accord de partenariat, remise de matériel médical dans 25 kits de secours, tout le staff de CSPV et des officiels. Du côté SSF, notre représentant SSF, Fernand Cohen-Tannoudji devait s’envoler pour Port-au-Prince quand…des émeutes ont éclatés.

Ces émeutes dans Port-au-Prince ont été déclenchées par une hausse importante du prix des carburants, mais probablement par une série de mesures impopulaires qui se sont accumulées… Là-bas, les revendications de la population sont nombreuses et rarement satisfaites.

Bazile OLWICH, le secrétaire général de CSPV connait bien cette flambée de violence et a fait une analyse de la situation très juste pour nous informer… Mais c’était sans compter la motivation exceptionnelle de Fernand qui, faute d’avoir un avion pour Port-au Prince, en a pris un pour Saint-Domingue et prévoyait de traverser la frontière en voiture…

Il va sans dire que Fernand a connu les pires difficultés à rejoindre Port au Prince, en proie à des émeutes. Il a croisé des personnes cagoulées dans les rues, a traversé plus de 50 barrages de policiers débordés, des pneus flambaient sur les voies… c’était le chaos et nous étions tous très inquiets…

Fernand a été très courageux. Alors qu’il s’était fait « lâcher » successivement par 2 taxis motos au bord de la route, et qu’il entendait des balles fuser au loin, il a pu heureusement obtenir auprès du Commissaire Ronda une escorte policière jusqu’à bon port.

Petite anecdote : Fernand a aperçu au milieu du chaos une enseigne sur laquelle était écrit : Coiffure Adonaï. Un signe ? Pour traverser cette épreuve, Fernand n’avait qu’une idée en tête : sauver des vies et sauver la sienne…

Enfin arrivé à Port au Prince, Bazile Olwich a accueilli Fernand et ils ont pu préparer une petite cérémonie. Il y avait beaucoup d’absents car il était quasiment impossible de circuler, mais l’essentiel était là : les 25 kits de secours remis et une promesse de collaboration durable et très motivée !

Cette événement montre une fois encore la détermination de SSF pour accomplir sa mission: aider les populations dans le besoin, leur fournir formation et matériel pour être plus fort et efficace en toutes circonstances. Dans cette optique, on espère ce partenariat SSF-CSPV long et fructueux.