22
Oct
2015

Israël : cycle de violences

Depuis maintenant 3 semaines, le climat s’est totalement détérioré dans cette région. Nos secouristes SSF-HY sur le terrain vivent des moments de grandes tensions. Ils sont joignables 24h/24h et prêts à intervenir pour secourir et soigner les nombreux blessés. Notre centrale de communication d’urgence leur envoie des alarmes par talkies walkies pour qu’ils puissent intervenir le plus rapidement possible lors d’attentats, équipés de leur matériel médical.

Ils sont intervenus sur des dizaines d’événements pour soigner des blessés. Nous travaillons en étroite collaboration avec le Magen David Adom (le service d’urgence officiel d’Israël), l’Armée et la Police car il nous est arrivé plus d’une fois d’arriver sur les lieux bien avant les secours officiels (cf le lieu de l’assassinat du couple Henkin devant leurs 4 enfants).

Depuis début octobre, voici les chiffres remontés par notre centrale de communication d’urgence :

11 morts Israéliens
183 blessés Israéliens

Il y a eu:
– 34 attentats à l’arme blanche qui ont fait 6 morts (Nehemia Lavi, Aharon Benet, Haviv Haim, Ichayaou Krichevsky) et 53 blessées (dont 15 grièvement).

– 18 fusillades qui ont fait 4 morts (le couple Naama et Eitam Henkin, le soldat Omri Levi et l’homme Erythréen pris pour le terroriste) et 13 blessés.

– 133 événements de jets de pierres qui ont fait 1 mort (Alexandre Levlovitch) et 127 blessés (13 soldats, 40 policiers, 2 touristes, 1 journaliste, 63 civils israéliens)

– 12 attentats à la bombe (incendiaire) qui ont fait 2 blessés (1 soldat et 1 policier)

Plus de 200 autres événements et tentatives ont été enregistrés mais sans blessés ou sans transfert à l’hôpital.

Sur place, nos besoins sont urgents : kits de secours pour médecins, défibrillateurs et gilets pare-balles pour nos secouristes qui sont dans des zones dangereuses (Judée-Samarie). L’armée nous recommande d’ailleurs fortement d’équiper en gilets pare-balles nos secouristes qui travaillent, comme les soldats, au péril de leur vie…

Nous souhaitons témoigner du courage de nos secouristes, de leur travail essentiel pour la mission qui est la leur :

« Qui sauve une vie, sauve l’Humanité ».

Sauveteurs sans Frontières